Je regarde à terre, pas un pas de plus, si loin de tes mystères
Des soupirs des regrets et pourtant l’envie de suivre tes projets

Les mots ne viennent pas, mes prières restent sans voix
Je regarde derrière moi, défiler ma vie souvent trop loin de Toi

J’ai laissé tant de fois se dresser des murs entre Toi et moi
Les mots ne viennent pas, mes prières restent sans voix

Je regarde à Toi et ce que je vois, c’est une croix de bois
Plantée dans mon cœur et qui ouvre le ciel jusque dans Tes bras
Mon cœur s’ouvre et je vois tout ce que mes yeux n’imaginaient pas

Des éclats de Ta gloire, de Ta grâce m’éclaboussent et mes peurs s’effacent
Par Ton amour, ce face à face

Seigneur, ne permets pas que je m’éloigne trop loin de Toi
Seigneur, retiens-moi quand les voix du monde gonflent ma voile
Mon Dieu, mon Roi, Créateur de tout ce que je suis

Que mon ancre s’attache à Toi, je veux laisser Ton Esprit vivre en moi
Mon Dieu, mon Roi, Créateur de tout ce que je suis

Que mon âme s’attende à Toi, je veux laisser Ton eau m’envahir
Me submerger, me purifier, ne plus être de bois mais de chair

Tu es mon phare, Tu es ma vie
Tu es tout ce que mon cœur a choisi

Seigneur, donne-moi Ton regard pour les choses que je ne sais pas voir
Seigneur, donne-moi Ton amour pour les gens qui m’entourent
Je sais que Tu es là, mon Dieu, parle-moi

Seigneur je veux Te ressembler et savoir prier
Apprends-moi tout de Toi, oh Dieu je veux t’aimer
Je sais que Tu es là, Toi mon Dieu, Toi mon Roi

Seigneur, viens mettre Ta douceur dans mes mots et dans mon cœur
Seigneur, viens mettre Ton espoir que ma vie soit Ton miroir
Je sais que Tu es là, mon Dieu, parle-moi

Je sais que Tu es là, Toi mon Dieu, Toi mon Roi
Parle-moi, montre-moi, transforme-moi

J’éteins les bruits de ma journée, je veux juste m’agenouiller
Seigneur, je veux te rencontrer, me taire pour mieux t’écouter

Exposée à Ta lumière comme la lune au soleil
N’être que cette prière qui monte jusqu’à Ton Ciel

Laisser Tes bras infinis me montrer Tes merveilles
Toi tu me donnes Ta vie, Tu la sertis d’éternel

Je sais qu’un jour je saurai te dire, je sais qu’un jour je pourrai l’écrire

Mais pas dans ce monde où tout est trop court
Où la terre trop ronde me saoule en discours

Quand je T’aurai face à face, éblouie par Ta lumière
Les rivières de Ta grâce, comme évidentes prières

Je sais que là je saurai de dire, je sais que là je pourrai te décrire

Exposée à Ta lumière comme la lune au soleil
Je serai cette prière qui se dira dans Ton ciel

Laisser tout Ton infini me montrer Tes merveilles
Toi Tu m’as donné la vie, Tu l’as rendue éternelle

Je sais que là je saurai... je sais que là je pourrai...