ton nom de la terre, anonyme du Roi, c’est celui-là
ton nom de la chair, écrit sur la croix, c’est celui-là

tu as quitté le ciel, laissé ta maison, pour ce nom
traversé les étoiles, pour déchirer le voile de ton nom

Emmanuel, Jésus, Éternel aux pieds nus

je te donne l’argile de ma terre fragile, pour ce nom
je te donne ma cire et que ton sceau l’inspire, de ton nom

Emmanuel, Jésus, Éternel aux pieds nus

dans ton nom d’homme celui que je vois, c’est toi
de retour au royaume, à nouveau sur le trône, chez toi

ton nom de la terre, c’est celui-là, ton nom de la chair, c’est celui-là
je donne mon argile, pour ce nom-là, je te donne ma cire, pour ce nom-là...