je dépose devant toi, tout ce que je suis, tous mes choix
comme un vase brisé à tes pieds, quand je n’avance pas,
quand mes yeux se voilent devant toi, je m’appuie contre le bois de ta croix

parce que tu sais, tu me connais, parce que tu vois, plus loin que moi
j’ouvre mon cœur, tu lis en moi, toutes mes peurs, toutes mes joies

alors j’entends comme un murmure, comme ta voix entre mes murs

*tout est entre mes mains, tout ce que tu es, tes chemins
donne-moi ta vie comme un parfum, quand tu n’avances pas,
quand tes yeux se voilent devant moi, viens te reposer dans mes bras

parce que je sais, je te connais, parce que je vois plus loin que toi
ouvre ton cœur, je lis en toi, toutes tes peurs, toutes tes joies*

tout est entre ses mains, tout, dans mes *deux-mains*