*Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le soleil.*

Ecclésiaste 3.1

2018, *un samedi soir sur la terre* (comme le chante Cabrel)

Applaudissements. Tombée de rideau. Rappel d'un public enthousiaste (en général en tous cas!).
La pièce se termine. Les acteurs saluent et sont salués. Le spectacle a emporté le public dans ses pirouettes de ballet ou ses tirades de comédie, ses silences, ses musiques, ses changements de décors...
La pièce se termine. Le rideau rouge se ferme.
Petit à petit les sièges se vident et les voix se mêlent en impressions ... *c'était beau, c'était bien, .... oui, mais... je trouve que ...*
Un spectacle s'achève, la gloire d'un instant, et les visages se démaquillent, redeviennent eux-mêmes. Ils se déshabillent de qui ils ont été l'espace d'une scène et de ses coulisses, là, derrière le rideau rouge fermé... l'auteur écrira bientôt une nouvelle pièce.

Bienvenue à toi qui t’arrêtes ici un instant.
Prends place, assieds-toi confortablement.
Offre-toi le temps de lire et de respirer
Cette Parole de Dieu, cette Parole de Vie …
Laisse-la se dire jusqu’à tes horizons, tes lointaines profondeurs,
Laisse-la t’éveiller, t’émerveiller, te tourner vers l’espérance.
Laisse-la déposer un sourire du Père dans ton aujourd’hui …

Sois béni …

Mais moi, j'ai confiance en toi, SEIGNEUR.
Je dis : « Mon Dieu, c'est toi »,
Mes heures sont dans ta main…
Psaumes 31.15-16

 

Je regarde désespérée le paillasson d'entrée de notre maison... ce tapis est la première chose que les personnes extérieures verront une fois la porte ouverte, le premier coin de chez nous que leurs pieds fouleront... enfin «devraient avoir tout le loisir de fouler»!

Parce que, chez nous, la première chose que je dis avant parfois même d'avoir dit bonjour à nos invités, c'est «attention au paillasson! Désolée, il est à nouveau tout plein des poils de notre chienne et des copeaux des lapines! Ne vous frottez pas les pieds dessus...»
Magnifique comme accueil! Merveilleux mots de bienvenue! Et moi qui rumine des «mais pourquoi t'es pas passée le vérifier cinq minutes avant l'arrivée des invités? Que doivent-ils penser? Tu le sais que le paillasson est toujours sale...»

Frisson
L'oeil se ferme, le film d'hier défile sur l'écran des paupières

Respiration
L'air du temps s'infiltre dans l'instant, une bouffée s'engouffre jusqu'au coeur
Les passés simples et les imparfaits se conjuguent à la craie sur le tableau des souvenirs

Frisson
Le vent se faufile entre les soies des plumes encore couchées